Faut-il enlever les hausses ou non?

Les abeilles amassent leur miel dans les hausses placées sur le corps où est placée la colonie. Des règles sont appliquées par les abeilles telles que : remplir les premières cadres qui se trouvent au-dessus du couvain, puis progressivement, elles bâtissent et stockent et construisent les membranes de cire qui recouvrent les alvéoles des abeilles et ainsi de suite. Donc faut-il enlever les hausses ou pas ?

Les utilités de la hausse

Tout d’abord, il est utile de rappeler les principales fonctions des hausses. Outre l’utilité des plantes mellifères comme l’arbousier, le Les haussent servent essentiellement à aider les abeilles à stocker facilement le miel. Elles contribuent également à l’accroissement de la maturation du miel, mais surtout à la réduction du trajet entre le couvain et les endroits de stockage. Lorsque les cadres de rives prennent une couleur blanche, et que la nouvelle cire apparaît, ces signes montrent que la première hausse doit être placée.

Comment contrôler les hausses

Le contrôle des hausses doit se faire périodiquement, afin de vous faire une idée de l’évolution de votre ruche. Les opérations de contrôle se font comme suit :

  • Interchanger les cadres et placer les moins operculés situés au centre au-dessus du couvain.
  • Les cadres operculés doivent être placés d’une face en orientant la face operculée vers le centre.
  • Intervertir les hausses remplies et les cellules vides en plaçant ces dernières au-dessus du couvain de manière à ce que les abeilles travaillent à les remplir au fur et à mesure de la permutation des hausses.

Quand enlever les hausses ?

On doit enlever les hausses pour la récolte quand le miel arrive à maturité ou operculé (en général, quand la partie operculée atteint 90% de la surface). Pour savoir si le miel arrive à maturité il est de mise de faire un test de secouage. Lors du test de secouage, si le miel est trop liquide et coule, il faut laisser encore les hausses pour un moment, car le miel n’est pas encore mature. Si par contre le miel NB : pour tenter d’avoir plus de miel, en fin de saison il faut regrouper les cadres non operculés dans une même hausse d’une ruche forte, mais cette opération comporte le risque de transmission de maladies d’une ruche à une autre.

La récolte des hausses

La période de récolte peut varier d’une région à une autre, et dépend pleinement de l’altitude, ou des plantes des alentours. Dans la plaine, la floraison se termine vers la fin juin et la récolte se fait le 14 juillet. Cette date dépassée, le miellat peut apparaître dans les hausses. Le miellat peut rapidement se durcir et l’enlever avec un extracteur peut poser difficulté. Nourrir les abeilles avec ce miellat pour la prochaine saison est déconseillé car la colonie peut attraper des maladies.

Pour conclure, il est conseillé d’attendre que la hausse soit complètement operculée ou au moins 2/3 de la surface remplie avant de la retirer. Si la surface operculée est moindre, vous risquez de récolter un miel instable ou trop chargé en eau.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *