Comment réagir face au décès d’un collègue de travail ?

Dans une entreprise et plus précisément au sein d’une équipe, les collègues de travail se considèrent comme des membres de la famille. C’est tout à fait normal quand on sait qu’ils passent plus de 40 heures par semaine ensemble. Cependant, comment réagir si un collègue de travail décède ? Nous allons le découvrir dans les prochains paragraphes.

Se soutenir mutuellement

La semaine dernière, nous avons perdu un membre de l’équipe, et je suis très triste. Cependant, le travail doit dans tous les cas continuer. Toutefois, en attendant le remplacement du collègue décédé, notre équipe devra se serrer les coudes pour accomplir ses tâches. Cela va sans dire que ce sera une étape difficile qui occasionnera plus de pression sur les épaules de chacun.

Comme dans toutes familles, la cohésion devra être renforcée dans les moments difficiles. D’une façon ou d’une autre, cette disparition causera des changements brusques dans la vie de chacun des membres du service. Ce vide va surement emmener une vague de tristesse qui peut rendre la vie au travail monotone, surtout si le défunt animait souvent l’ambiance.

Au-delà de se soutenir entre nous, les membres d’une équipe devront aussi apporter leurs soutiens aux membres de la famille du proche. En tant qu’amis et collègues, ils devront leur porter le maximum d’aides pendant cette période sombre.

Adresser une carte de condoléances aux proches

Adresser une carte de condoléances aux proches du défunt est une chose importante à faire. Elle peut être signée par tous les membres de l’équipe. C’est un moyen efficace pour présenter les condoléances ensemble si la famille est loin ou si le service ne peut s’absenter pour s’y rendre en personne.

Cette carte est une représentation de l’intérêt qu’avait une société pour un de ses salariés. En effet, un collègue de travail n’est pas là que pour faire son travail. Il fait partie d’une communauté et participe à chaque aspect de la vie communautaire au bureau d’un service en particulier ou de tous les services de l’entreprise.

Il y a des cas où l’on ne peut assister aux funérailles d’un collègue parce qu’elles sont privées. C’est pourquoi l’équipe et la société auront besoin d’un support en particulier pour pouvoir adresser leurs condoléances et témoigner de leur sympathie envers la famille du défunt.

Assister tous ensemble aux funérailles

Le geste le plus important que l’on puisse faire lors du décès d’un collègue de travail c’est d’assister à ces funérailles. Si cela est possible, c’est mieux de demander ce que personne y compris les dirigeants ne travaille pour y assister tous ensemble. Cela signifie beaucoup pour les proches du collègue décédé. Dans le cas notre collègue, celui-ci avait déjà tout préparé de son vivant. Je ne savais même pas que c’était possible. Il a souscrit à un contrat obsèques en capital… Je ne sais pas vraiment ce que c’est mais tout est expliqué dans l’article « Comment souscrire à un contrat obsèques en capital ? »

Assister aux funérailles permet de faire le deuil en toutes sérénités. Même si l’on n’a pas beaucoup de proximité avec le défunt en question, on peut avoir de bons souvenirs avec lui. C’est pourquoi pour honorer sa mémoire et pour témoigner du respect que l’on avait pour lui, on doit assister à cet événement. Néanmoins, les dirigeants devront trouver des solutions pour que cela puisse se faire sans laisser le travail de côté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *