8 astuces pour assurer sa sécurité à moto

Chaque année, le bilan de morts sur la route est toujours trop important. Alors que les motards représentent 5% du trafic, ils totalisent 1/4 des tués sur la route.

Alors assurez-vous de respecter ces 8 astuces pour assurer votre sécurité.

 

Un bon équipement

Le port d’un casque et de vêtements de protection font partie de la panoplie idéale du motard pour assurer sa sécurité. Elle est composée :

  • d’un casque intégral qui protège la boîte crânienne et le visage, les casques hjc sont excellents
  • d’un blouson de moto en cuir anti-abrasion, avec des zones de renfort au niveau du dos, épaules et coudes
  • de gants en cuir avec zones renforcées
  • de pantalons de moto en cuir sont épais pour résister aux chutes et renforcer au niveau des hanches et des genoux.
  • de bottes montantes pour protéger les chevilles

 

Une moto entretenue

Comme tous les véhicules, la moto doit être entretenue. Une révision tous les 2 500 à 5 000 km est nécessaire pour assurer la sécurité du deux-roues. Lors de cette visite, les niveaux seront vérifiés (huile, liquide de frein…), les pièces d’usure remplacées (freins, pneus…) et les filtres remplacés (air, huile…).

 

Être vu

Dans la majorité des accidents survenus entre une moto et un automobiliste, la principale raison du choc est le manque de visibilité du deux-roues. En bref, il est vital d’être vu à moto.

Mais comment accroitre l’attention de l’automobiliste sur le deux roues ?

Avec :

  • Le port d’un blouson et d’un casque avec des bandes réfléchissantes seront utiles pour prévenir les automobilistes de votre présence.
  • Les feux de croisement devront être allumés de jour comme de nuit
  • Un placement aux 2/3 à gauche sur la voie de circulation. Cela permet de mieux voir le trafic et d’être plus visible des automobilistes.

 

Optimiser sa vision

Évidemment, la vision est à contrôler régulièrement. Mais on souligne ici un point important et trop souvent négligé : le port de visière teintée ou iridium. Avec une visière teintée, la visibilité de nuit devient plus faible. Et avec une visière iridium (effet miroir sans tain), la nuit, les phares des voitures peuvent se refléter et éblouir le motard.

 

Respecter les distances de sécurité

Respecter les distances de sécurité assure un freinage en sécurité. Pour rappel, à 90km/h, il faudra 85 m à la moto pour s’arrêter complètement. Il va sans dire que cette distance est accrue en cas d’intempéries.

 

Maîtriser sa vitesse

Contrôlez votre vitesse pour pouvoir réagir à temps.

On adaptera sa vitesse en fonction de l’état de la chaussée (graviers, trous, chaussée glissante), les intempéries (pluie, vent, brouillard), de l’état du trafic (embouteillage, travaux…).

Il est important de se souvenir que plus la vitesse est accrue, plue le champ de vision est réduit. Le cerveau va se concentrer sur le champ de vision qui est droit devant lui et ne prendra pas en compte l’environnement latéral. De 150° à l’arrêt, on passe à 75°.

 

Anticiper les dangers

La vision d’un motard devra porter loin et être large, pour voir l’ensemble de la circulation et les pièges à déjouer. C’est une attention de tous les instants.

Ne pas oublier que les voitures ont un angle mort dans leur rétroviseur et les camions, encore plus.

 

Le port de charges ou d’un passager

La présence de charges ou de passager modifie le comportement de la moto. Le centre de gravité est déplacé et la distance de freinage nécessaire est augmentée.

Alors comme toujours, on adapte sa vitesse, on augmente les distances de sécurité, sans oublier de vérifier la pression des pneus.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *